Ville de Wittenheim

Rejoignez la médiathèque de Wittenheim sur Facebook

Coups de cœur

La tendresse des éléphants

de Myriam Louarn, aux éditions L'Harmattan, 2014.

 

Puissante histoire d'amitié entre deux hommes, deux vieux, serait un terme plus juste...

Deux retraités que la vie a cabossés, malmenés et dont l'amitié considérée comme suspecte aux yeux des villageois a ses hauts et ses bas.

Cette histoire se passe dans un pays de marais, quelque part dans un coin reculé, avec ses rêves, ses nébulosités, ses ombres, ses fantômes, ses non-dits.

L'auteur de ce roman part à la recherche des méandres de l'âme humaine, et entraîne ses lecteurs dans cette recherche à travers des portraits ciselés. Après la lecture, un temps de réflexion s'impose, à mon avis...

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

L'ordre du jour

de Eric Vuillard, aux éditions Actes Sud, 2017.

 

Voici un court et passionnant récit historique montrant la montée au pouvoir des nazis.

Le récit commence le 20 février 1933 avec l'arrivée de vingt-quatre silhouettes au palais du président de l'Assemblée. Puis, nous faisons un bond dans le temps avec l'écrivain, et nous arrivons en 1938, à l'annexion de l'Autriche.

L'auteur fait entrer le lecteur dans les coulisses de cette annexion. Le lecteur voit les scènes saisissantes, il entend les voix...

Eric Vuillard fait parler les faits historiques avec talent et sans indulgence. Son écriture est précise, percutante et nous entraîne jusqu'à la fin de ce récit.

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

Le gardien des choses perdues

de Ruth Hogan, aux éditions Actes Sud, 2017.

Ce roman se place au 20ème siècle en Angleterre. Un homme, à sa mort, transmet son patrimoine à son assistante, à la condition qu'elle retrouve les propriétaires "des choses perdues" qu'il a ramassées et gardées scrupuleusement.

L'auteur en fait un roman rempli de bons sentiments également. Peut-être un peu trop... ? Aux lecteurs d'en juger.

Deux récits s'entrecroisent et vont se rejoindre à la fin de cette histoire. Et à l'intérieur de ces récits, de très courtes nouvelles viennent raconter les circonstances de la perte de ces objets, anodins pour les uns, de grande importance pour les autres.

Les comportements et les sentiments des personnages sont décrits avec une justesse et une délicatesse toute "british". Ce roman est écrit dans un style simple avec des dialogues bien sympathiques.

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

Le murmure du vent

de Karen Viggers aux éditions Les Escales, 2017.

Une citation sur la quatrième de couverture en dit long sur ce roman :

"Une belle déclaration d'amour à la nature mais aussi à l'amitié et à la famille" Her Canberra.

C'est effectivement une balade à travers les grands espaces sauvages de l'Australie que le personnage principal Abby nous fait découvrir. Et c'est une rencontre inter-générationnelle qui redonne de l'espoir. Par conséquent, une lecture agréable pour l'été !

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

Belgravia

de Julian Fellowes aux éditions 10-18, 2017.

L'histoire se passe au 19ème siècle de Bruxelles à Londres, à 25 ans d'écart.

C'est l'histoire de deux familles de conditions sociales différentes, l'une est aristocratique et l'autre famille est dans le monde des affaires... Mais leurs vies sont étrangement mêlées. Pourquoi ? Un secret de famille bien gardé va éclater au grand jour. Lequel ? Pour cela, lisez ce livre aux "ingrédients" très classiques. Et en toile de fond, nous voyons une société en pleine mutation.

Le style est simple et les dialogues aussi.

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.