Ville de Wittenheim

Rejoignez la médiathèque de Wittenheim sur Facebook

Coups de cœur

Noir comme la mer

de Mary Higgins-Clark aux éditions Albin Michel, 2017.

Voici un roman policier d'enquête très classique, mais qui se lit avec plaisir le temps des vacances...

C'est un huis clos à bord d'un paquebot de croisière luxueux qui fait sa croisière inaugurale. Tout doit être parfait. Mais justement, tout n'est pas parfait dans ce beau monde, un meurtre a lieu. Une enquête commence. Qui a tué ? Qui a volé ?

A partir de là, le rythme un peu lent du début prend sa vitesse de croisière...Et la lecture en est rapide !

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

 

L'Héritière des Fajoux

de Sylvie Baron aux éditions Calman-Lévy, 2017.

Voici un roman familial qui sent bon le terroir, sur les terres de l'Aubrac. C'est le monde de la scierie qui est, ici, au coeur de l'intrigue.

Son père décédé, Marie revient, avec sa fille, sur cette terre natale pour reprendre l'affaire familiale. Mais la mort de son père l'intrigue et Marie va mener sa propre enquête, tout en se familiarisant avec ce difficile métier qu'elle apprend.

Comme dans tout roman du terroir, les traditions, les liens familiaux sont mis en avant, ainsi que les valeurs du travail. Les descriptions de la région montrent que l'auteur, à travers les yeux de Marie, aime cette région. Et arrive à la faire apprécier aux lecteurs que nous sommes. C'est une lecture agréable.

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

Par amour

de Valérie Tong Cuong aux éditions J.-C. Lattès, 2017.

Ce roman choral retrace le sort de la ville du Havre pendant la Seconde guerre mondiale.

C'est l'histoire d'une famille ordinaire (deux soeurs avec maris et enfants) qui doit faire des choix. Faut-il résister ? Faut-il fuir ? Faut-il attendre ? Les deux familles luttent contre la peur, la faim, le froid, la maladie. Et la mort qui hante. Et que devient l'amour conjugal, l'amour filial, l'amour de son prochain, l'amour de la patrie ? On voit défiler toutes les angoisses de cette époque...

C'est une belle écriture simple au service du souvenir historique et au service des beaux sentiments.

L'avis de Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

Le Cri

de Nicolas Beuglet aux éditions XO Editions, 2016.

 

Voici un thriller qui se lit d'une traite. une fois commencé, il faut le terminer !

Tout commence avec le corps retrouvé étranglé d'un patient dans un hôpital psychiatrique. Grâce à une inspectrice déterminée voulant faire toute la lumière sur ce "suicide" étrange, le lecteur est plongé dans une affaire glauque. De découvertes en découvertes, cette inspectrice plonge dans un monde effrayant, fait d'expériences, de manipulations mentales sur des personnes non consentantes, de dossiers inquiétants de la CIA, du FBI, d'hommes prêts à tout, ceci sur fond de vérité.

Le rythme est soutenu, rapide. il n'y a pas de temps mort, mais des morts, il y en a ! Tout cela pourquoi ? Lisez-le, et vous le saurez !

Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.

L'enfant qui mesurait le monde

de Metin Arditi aux éditions Grasset, 2016.

 

Une belle histoire de relations humaines en 294 pages. Le décor : une île greque. Les personnages principaux sont au nombre de trois. La période est toute contemporaine.

De belles descriptions colorent ce roman, dont l'écriture est toute en rondeur. Cependant, des passages très techniques viennent ponctuer le déroulement du récit ! C'est une histoire d'amitié entre un homme à la retraite qui a perdu sa fille et un petit garçon autiste et surdoué, tous les deux amoureux des chiffres. C'est une histoire d'amour naissant entre un homme à la retraite et la maman de ce petit garçon, qui est séparée du papa. C'est une histoire de complicité et de gentillesse d'un village pour ce petit garçon attachant. Et malgré un projet de construction qui divise les habitants, tout se terminera bien.

Catherine Keller, membre du Club de lecture de la Médiathèque.